Sélectionner une page

District de la Gruyère
District de la Glâne, Glanebezirk
District de la Broye, Broyebezirk
District de la Veveyse
District du Lac, Seebezirk
District de la Singine, Sensebezirk

District de la Gruyère
District de la Glâne, Glanebezirk
District de la Broye, Broyebezirk
District de la Veveyse
District du Lac, Seebezirk
District de la Singine, Sensebezirk

Son contrat politique

Ruedi Schläfli s’engage pour une politique réaliste, respectueuse et empreinte de bon sens en faveur de toutes et tous; il saura avoir une vision pragmatique mais aussi futuriste pour le canton de Fribourg.

Ses objectifs seront d’octroyer aux PME et aux agriculteurs une liberté de fonctionnement maximale avec un développement optimal. Il souhaite simplifier les procédures d’autorisations et administratives en général, encourager le système de formation dual, soutenir la mise en place d’une politique foncière active et efficace, préserver l’autonomie communale et cantonale selon les principes du fédéralisme et mettre en oeuvre rapidement la réforme de l’imposition des entreprises.

Ses engagements politique

Activités parlementaires au Grand Conseil fribourgeois

Economie et emploi

L’Etat de droit ne doit ni concurrencer, ni entraver l’économie, mais doit au contraire se contenter de mettre en place les conditions permettant une activité économique aussi libre que possible. Une bureaucratie foisonnante entrave fatalement l’activité économique, et les coûts de la régulation explosent. Les charges bureaucratiques imposées par l’Etat nuisent à nos entreprises. La responsabilité individuelle doit retrouver la place qui lui revient face à l’activisme croissant de l’Etat. Un marché du travail flexible et un partenariat social solidement ancrés sont parmi les atouts de l’économie fribourgeoise. Seules des conditions de travail libérales permettent à l’économie d’assurer le plein emploi.

Economie et emploi

L’Etat de droit ne doit ni concurrencer, ni entraver l’économie, mais doit au contraire se contenter de mettre en place les conditions permettant une activité économique aussi libre que possible. Une bureaucratie foisonnante entrave fatalement l’activité économique, et les coûts de la régulation explosent. Les charges bureaucratiques imposées par l’Etat nuisent à nos entreprises. La responsabilité individuelle doit retrouver la place qui lui revient face à l’activisme croissant de l’Etat. Un marché du travail flexible et un partenariat social solidement ancrés sont parmi les atouts de l’économie fribourgeoise. Seules des conditions de travail libérales permettent à l’économie d’assurer le plein emploi.

 Mes objectifs

  • Octroyer aux PME et aux agriculteurs une liberté de fonctionnement maximale pour un dévéloppement optimal.
  • Simplifier les procédures d’autorisation et administratives en général.
  • Alléger fiscalement les PME afin de promouvoir leur compétitivité.
  • Soutenir une politique agricole favorable à la famille paysanne et assurer la sécurité alimentaire.
  • Encourager le système de formation duale.

Société et famille

La famille est l’avenir de notre société, elle est le cadre naturel de l’éducation et de la transmission de nos valeurs chrétiennes. C’est sur la famille que reposent la responsabilité de l’éducation et de la complémentarité entre les générations. L’encadrement apporté à l’enfant par la présence d’un des deux parents assure et apporte à celui-ci les meilleurs outils de prévention contre la délinquance et les dépendances.

Société et famille

La famille est l’avenir de notre société, elle est le cadre naturel de l’éducation et de la transmission de nos valeurs chrétiennes. C’est sur la famille que reposent la responsabilité de l’éducation et de la complémentarité entre les générations. L’encadrement apporté à l’enfant par la présence d’un des deux parents assure et apporte à celui-ci les meilleurs outils de prévention contre la délinquance et les dépendances.

 Mes objectifs

  • Soutenir la famille
  • Avantager fiscalement les parents qui gardent eux-mêmes leurs enfants.

Fiscalité et finances publiques

La situation financière du canton s’est détériorée ces dernières années. L’équilibre budgétaire, qui est une obligation constitutionnelle, n’a été possible que grâce aux prélèvements sur la fortune non affectée, aux fonds de réserves et à la dissolution de provisions.
En matière de fiscalité, notre canton a pris un sérieux retard par rapport à nos voisins directs dans la mise en oeuvre de la réforme de l’imposition des entreprises III. Cette réforme est pourtant essentielle pour assurer la compétitivité l’économie fribourgeoise et assurer le maintien voire le développement futur des emplois dans notre canton. Au niveau de la charge d’impôt des personnes physiques, Fribourg reste en-deçà de la moyenne suisse. A contrario, le revenu moyen des Fribourgeois demeure largement inférieur à la moyenne suisse. L’Etat ne cesse de croître et la charge qui en résulte est supportée par la classe moyenne et les PME dont les revenus stagnent.

Fiscalité et finances publiques

La situation financière du canton s’est détériorée ces dernières années. L’équilibre budgétaire, qui est une obligation constitutionnelle, n’a été possible que grâce aux prélèvements sur la fortune non affectée, aux fonds de réserves et à la dissolution de provisions.
En matière de fiscalité, notre canton a pris un sérieux retard par rapport à nos voisins directs dans la mise en oeuvre de la réforme de l’imposition des entreprises III. Cette réforme est pourtant essentielle pour assurer la compétitivité l’économie fribourgeoise et assurer le maintien voire le développement futur des emplois dans notre canton. Au niveau de la charge d’impôt des personnes physiques, Fribourg reste en-deçà de la moyenne suisse. A contrario, le revenu moyen des Fribourgeois demeure largement inférieur à la moyenne suisse. L’Etat ne cesse de croître et la charge qui en résulte est supportée par la classe moyenne et les PME dont les revenus stagnent.

 Mes objectifs

  • Mettre en oeuvre toutes les mesures structurelles d’économies pour un Etat plus efficient et moins gourmand.
  • Développer l’emploi dans le secteur privé et limiter la croissance de l’emploi public.
  • Freiner le développement des prestations sociales dans le secteur public auxquelles les PME ne peuvent s’aligner et qui fausse la compétitivité du marché du travail.
  • Mettre en oeuvre rapidement la réforme de l’imposition des entreprises III en disposant des marges de manœuvre nécessaire pour rendre notre canton compétitif par rapport à ses voisins.

Sécurité et criminalité

Contrairement aux discours tenus habituellement, l’insécurité est réelle. Chaque jour, dans notre pays, des témoignages sont apportés concernant les incivilités commises dans les milieux urbains. Nous considérons qu’il n’y a pas de place dans notre société pour des zones de non-droit. Les incivilités, les actes de vandalisme, les agressions verbales et physiques doivent être punies de manières exemplaires.
Assurer la sécurité sur son territoire est la tâche première d’un Etat.

Sécurité et criminalité

Contrairement aux discours tenus habituellement, l’insécurité est réelle. Chaque jour, dans notre pays, des témoignages sont apportés concernant les incivilités commises dans les milieux urbains. Nous considérons qu’il n’y a pas de place dans notre société pour des zones de non-droit. Les incivilités, les actes de vandalisme, les agressions verbales et physiques doivent être punies de manières exemplaires.
Assurer la sécurité sur son territoire est la tâche première d’un Etat.

 Mes objectifs

  • Faire passer l’intérêt de la société avant le bien-être des agresseurs.
  • Soutenir les actions de la police sur le terrain.
  • Défendre une application stricte de la législation.
  • La tenue d’une statistique sur l’origine des auteurs d’actes délictueux.

Education et formation

L’éducation est de la responsabilité des parents, tandis que l’école doit former les enfants afin que ceux-ci acquièrent le bagage et les connaissances pour accéder dans la vie active. Chaque élève, que ce soit dans les branches professionnelles ou dans les filières estudiantines, doit bénéficier des mêmes chances de réussite. Les enseignants doivent pouvoir transmettre les bases sans être enfermés dans un carcan de réformes pédagogiques. La formation duale a fait ses preuves, ce système doit être soutenu, notre économie en sera bénéficiaire.

Education et formation

L’éducation est de la responsabilité des parents, tandis que l’école doit former les enfants afin que ceux-ci acquièrent le bagage et les connaissances pour accéder dans la vie active. Chaque élève, que ce soit dans les branches professionnelles ou dans les filières estudiantines, doit bénéficier des mêmes chances de réussite. Les enseignants doivent pouvoir transmettre les bases sans être enfermés dans un carcan de réformes pédagogiques. La formation duale a fait ses preuves, ce système doit être soutenu, notre économie en sera bénéficiaire.

 Mes objectifs

  • Mettre en application la loi scolaire d’une manière qui ne prétérite pas les petites communes.
  • Donner la priorité aux langues nationales dans l’apprentissage de la première langue étrangère.
  • Que l’école prépare les enfants aux exigences de la vie professionnelle.
  • Des enseignants proches des élèves.

Sécurité sociale et santé publique

Fidèle à sa devise, Un pour Tous, Tous pour Un, la Suisse bénéficie d’assurances sociales fortes. Il en va de même dans notre canton qui veille à ne laisser personne au bord de la route. Le financement de notre filet social n’est hélas pas garanti, envisagé à courte vue. Si nous continuons ainsi, il appartiendra aux générations futures de régler nos dettes. La question hospitalière reste d’actualité. La centralisation de nos hôpitaux n’a pas atteint ses buts, les coûts ne sont pas totalement maitrisés, la preuve de l’efficience n’a pas été apportée.
L’accompagnement des personnes âgées est devenu un sujet primordial afin de conserver une bonne qualité de vie à nos ainés. Nous devons offrir aux aînés des structures adaptées à leurs difficultés physiques, à des montants abordables.

Sécurité sociale et santé publique

Fidèle à sa devise, Un pour Tous, Tous pour Un, la Suisse bénéficie d’assurances sociales fortes. Il en va de même dans notre canton qui veille à ne laisser personne au bord de la route. Le financement de notre filet social n’est hélas pas garanti, envisagé à courte vue. Si nous continuons ainsi, il appartiendra aux générations futures de régler nos dettes. La question hospitalière reste d’actualité. La centralisation de nos hôpitaux n’a pas atteint ses buts, les coûts ne sont pas totalement maitrisés, la preuve de l’efficience n’a pas été apportée.
L’accompagnement des personnes âgées est devenu un sujet primordial afin de conserver une bonne qualité de vie à nos ainés. Nous devons offrir aux aînés des structures adaptées à leurs difficultés physiques, à des montants abordables.

 Mes objectifs

  • Favoriser le développement du tissu médical en zones rurales.
  • Assurer une prise en charge rapide des urgences par la proximité.
  • Renforcer les contrôles visant à lutter contre les abus à l’aide sociale.
  • Offrir un cadre de vie harmonieux.
  • Favoriser la réinsertion des personnes assistées.
  • Appliquer la tolérance zéro en matière de drogues.

Aménagement du territoire

L’aménagement du territoire est un défi majeur pour le canton de Fribourg, qui connaît une forte croissance démographique. La gestion de l’aménagement doit être faite en tenant compte de tous les intérêts en présence. Il s’agit d’un délicat équilibre, indispensable à une bonne gestion de notre territoire. En particulier, nous soutenons le maintien de suffisamment de terres pour une agriculture productrice. Nous défendons également la garantie de la propriété privée. Nous souhaitons que nos PME disposent de terrains suffisants pour leur développement.

Aménagement du territoire

L’aménagement du territoire est un défi majeur pour le canton de Fribourg, qui connaît une forte croissance démographique. La gestion de l’aménagement doit être faite en tenant compte de tous les intérêts en présence. Il s’agit d’un délicat équilibre, indispensable à une bonne gestion de notre territoire. En particulier, nous soutenons le maintien de suffisamment de terres pour une agriculture productrice. Nous défendons également la garantie de la propriété privée. Nous souhaitons que nos PME disposent de terrains suffisants pour leur développement.

 Mes objectifs

  • Maintenir des terres agricoles suffisantes pour une agriculture productive.
  • Soutenir la mise en place d’une politique foncière active qui soit efficace.
  • Assurer la disponibilité de terrains constructibles pour le développement de nos PME.
  • Encourager la requalification des espaces bâtis par des projets audacieux.

Agriculture

L’agriculture en Suisse vit une de ses plus grandes mutations depuis la seconde guerre mondiale. Avec la PA 14-17, nous sommes passés d’une agriculture étatique vers un marché libre qui oblige les agriculteurs à devenir des prestataires de service. Le système des paiements directs osons le dire est un échec !
Le canton de Fribourg doit rester un canton producteur de matières premières agricoles et de produits transformés de qualité, et non pas uniquement de prestations écologiques et de produits haut-de-gamme. Le mandat constitutionnel confié à l’agriculture est clair sur ce point-là. Et la votation du mois de septembre dernier est claire !
Je m’engage pour une agriculture productrice qui approvisionne la population en denrées alimentaires saines et produites près des consommateurs. Les familles paysannes qui assurent ces prestations importantes méritent un revenu raisonnable.
Il ne faut pas désavantager financièrement les exploitations agricoles productrices au profit des exploitations extensives. Je souhaite que la Suisse retrouve un degré d’auto-approvisionnement alimentaire net d’au moins 60%. Cet objectif ne peut être atteint que si l’on offre des perspectives d’avenir aux familles paysannes afin qu’elles investissent durablement dans la production.
L’aménagement du territoire est un défi majeur pour le canton de Fribourg, qui connaît une forte croissance démographique. La gestion de l’aménagement doit être faite en tenant compte de tous les intérêts en présence. Il s’agit d’un délicat équilibre, indispensable à une bonne gestion de notre territoire. En particulier, nous soutenons le maintien de suffisamment de terres pour une agriculture productrice. Nous défendons également la garantie de la propriété privée. Nous souhaitons que nos PME disposent de terrains suffisants pour leur développement.

Agriculture

L’agriculture en Suisse vit une de ses plus grandes mutations depuis la seconde guerre mondiale. Avec la PA 14-17, nous sommes passés d’une agriculture étatique vers un marché libre qui oblige les agriculteurs à devenir des prestataires de service. Le système des paiements directs osons le dire est un échec !
Le canton de Fribourg doit rester un canton producteur de matières premières agricoles et de produits transformés de qualité, et non pas uniquement de prestations écologiques et de produits haut-de-gamme. Le mandat constitutionnel confié à l’agriculture est clair sur ce point-là. Et la votation du mois de septembre dernier est claire !
Je m’engage pour une agriculture productrice qui approvisionne la population en denrées alimentaires saines et produites près des consommateurs. Les familles paysannes qui assurent ces prestations importantes méritent un revenu raisonnable.
Il ne faut pas désavantager financièrement les exploitations agricoles productrices au profit des exploitations extensives. Je souhaite que la Suisse retrouve un degré d’auto-approvisionnement alimentaire net d’au moins 60%. Cet objectif ne peut être atteint que si l’on offre des perspectives d’avenir aux familles paysannes afin qu’elles investissent durablement dans la production.
L’aménagement du territoire est un défi majeur pour le canton de Fribourg, qui connaît une forte croissance démographique. La gestion de l’aménagement doit être faite en tenant compte de tous les intérêts en présence. Il s’agit d’un délicat équilibre, indispensable à une bonne gestion de notre territoire. En particulier, nous soutenons le maintien de suffisamment de terres pour une agriculture productrice. Nous défendons également la garantie de la propriété privée. Nous souhaitons que nos PME disposent de terrains suffisants pour leur développement.

 Mes objectifs

  • Maintenir des terres agricoles suffisantes pour une agriculture productive.
  • Une agriculture productrice qui approvisionne la population en denrées alimentaires de qualité avec des produits de proximité.
  • Soutenir un revenu raisonnable pour les familles paysannes qui assurent ces prestations.
  • Encourager les exploitations agricoles performantes.
  • Réduire les contraintes administratives.
  • Miser sur la production, la transformation et la commercialisation régionales.

Structures étatiques

Le fédéralisme helvétique est basé sur le principe de la subsidiarité, qui consiste à organiser la conduite des affaires au niveau le plus proche apte à le faire. Pour l’essentiel des questions qui touchent à notre vie quotidienne, c’est la commune qui joue ce rôle. Proches des citoyens, au fait des nécessités locales, les autorités communales jouent un rôle essentiel dans la démocratie directe, et nous en profitons. Il est pour nous essentiel de conserver aux communes leur autonomie pour qu’elles puissent continuer à jouer le rôle que notre structure politique leur confie.
Le district prend ensuite le relai au niveau des tâches régionales. L’Etat chapeaute l’ensemble et assume les missions cantonales qui sont les siennes, en coordination avec la Confédération.
Il est ainsi essentiel que notre structure fédéraliste soit strictement respectée, considérant que le citoyen se situe au sommet de la pyramide et assume les responsabilités qui sont les siennes.

Structures étatiques

Le fédéralisme helvétique est basé sur le principe de la subsidiarité, qui consiste à organiser la conduite des affaires au niveau le plus proche apte à le faire. Pour l’essentiel des questions qui touchent à notre vie quotidienne, c’est la commune qui joue ce rôle. Proches des citoyens, au fait des nécessités locales, les autorités communales jouent un rôle essentiel dans la démocratie directe, et nous en profitons. Il est pour nous essentiel de conserver aux communes leur autonomie pour qu’elles puissent continuer à jouer le rôle que notre structure politique leur confie.
Le district prend ensuite le relai au niveau des tâches régionales. L’Etat chapeaute l’ensemble et assume les missions cantonales qui sont les siennes, en coordination avec la Confédération.
Il est ainsi essentiel que notre structure fédéraliste soit strictement respectée, considérant que le citoyen se situe au sommet de la pyramide et assume les responsabilités qui sont les siennes.

 Mes objectifs

  • Respecter la démocratie directe.
  • Préserver l’autonomie communale et cantonale selon les principes du fédéralisme.
  • Limiter l’extension de l’emprise étatique.
  • Coordonner et optimiser les activités de l’Etat.
  • Accentuer le dés-enchevêtrement entre Etat et communes.

Pin It on Pinterest

Share This